Archives de catégorie : Billets

iris n°42, 2022 (UGA Éditions) : Appel à contribution

IRIS, n°42, Théories et littératures de l’imaginaire, 2022.

(Appel à contribution réservé aux docteurs)

Pour sa section théorique « Mythodologies », le prochain numéro 42 de la revue Iris prévoit de réunir des analyses sur le concept d’imaginaire, ses définitions et ses méthodes, au croisement des théories de l’imaginaire et des littératures de l’imaginaire.

Le terme imaginaire peut être un adjectif ou un nom et il convoque de nombreuses acceptions. L’adjectif imaginaire signifie généralement « ce qui est produit par l’imagination, qui n’existe pas réellement ». Il implique parfois une connotation négative renvoyant à ce qui est faux. Le nom imaginaire comprend deux grandes significations. D’une manière générale, il renvoie à « ce qui relève du monde de l’imagination ». Dans les sciences humaines, il existe diverses déclinaisons définitoires, selon qu’on parle de philosophie, d’histoire culturelle, de psychanalyse, etc. Quoi qu’il en soit, l’imaginaire se comprend au niveau individuel ou collectif et l’on peut identifier une définition consensuelle en considérant l’imaginaire comme « une structure des représentations, des images créées par l’homme, qui sont en perpétuelle évolution, ce qui permet à l’être humain d’innover, de créer ». De quel imaginaire parle-t-on lorsque l’on évoque les littératures de l’imaginaire qui recouvrent d’ailleurs divers genres littéraires comme la science-fiction ou la fantasy ?

Continuer la lecture de iris n°42, 2022 (UGA Éditions) : Appel à contribution

REVUE IRIS N°40/2020

Iris n° 40/ 2020
L’installation artistique : une expérience de soi dans l’espace et le temps

Sous la direction de Fleur Vigneron

Comment l’art de l’installation révèle-t-il notre manière « d’être au monde » ? Cette question au cœur de la publication est abordée par le moyen des concepts de la phénoménologie mais aussi l’expérience même du visiteur, décrite dans le détail des sensations, impressions, déplacements, doutes produits par l’œuvre lors de sa déambulation.

Présentation

L’art de l’installation a plus de cinquante ans. Il a modifié notre rapport à l’art en sollicitant le corps tout entier, en démontrant sa sensibilité à l’espace, à l’environnement, aux êtres vivants avec lesquels il est en constante interaction. Cette publication, issue de journées d’études organisées par l’équipe interuniversitaire Langarts en 2017, analyse cette modification de la perception induite par les installations à travers des approches théoriques et des œuvres devenues classiques ou emblématiques, de Carl Andre, Dan Graham, Jean-Michel Sanejouand, Philippe Parréno, ainsi que l’influence de cette forme d’art sur la musique. Elle examine également sa réception en Asie, révélant où elle entre en résonance avec les représentations et pratiques asiatiques anciennes, souvent associées au spirituel.
L’articulation corps/espace/imaginaire est le point commun des différentes installations. Ces installations révèlent le chiasme entre le corps individuel et l’espace extérieur dans la représentation intérieure de l’expérience. Les textes témoignent du processus par lequel le voyage physique du corps du spectateur dans un espace matériel – parfois invisible – et ses composantes structurelles se déroulent dans le temps, comme une succession de micro-expériences.
Cette publication ajoute à la littérature existante un niveau d’analyse théorique, expérientielle et transculturelle qui la rend pertinente pour des domaines connexes tels que la philosophie, la psychologie, les études sociales, les études asiatiques. Elle a pour ambition de favoriser la prise de conscience de la rencontre active qui caractérise toute expérience de vie.

Fleur Vigneron, Éditorial

Philippe Walter, Hommage à Patrick Pajon (1955-2020)

Mythodologies. — Installations : approche théorique et représentations symboliques de soi

Sous la direction de Christine Vial-Kayser, Sylvie Coëllier et Patrick Otto

Sylvie Coëllier, L’installation : retour sur une histoire du terme, de ses modes d’apparition et de ses significations

Fabrice Métais, Faire l’expérience de l’autre : intersubjectivité, altérité et installation artistique

Frédéric Herbin, Les Organisations d’espaces de Jean-Michel Sanejouand ou l’installation in situ comme expérience du lieu

Marie-Laure Delaporte, Des installations proprioceptives de Dan Graham aux promenades « post-cinématographiques » de Jesper Just

Hiroshi Uemura, L’Art in situ ou le site comme art : un mode de réception japonaise de l’art contemporain

Jacques Amblard, Installations « musicales » (surtout après 2000) : des œuvres limites

Topiques. — Installations : diverses expériences de l’espace et de la méditation

Sous la direction de Christine Vial-Kayser, Sylvie Coëllier et Patrick Otto

Jérôme Dussuchalle, Approche de la sculpture de Carl Andre au regard d’une phénoménologie de l’espace et du lieu

Pascale Saarbach, Ann Hamilton : les conditions de l’attention

Charlotte Serrus, Des proximités rétives : Kandors

Hyeon-Suk Kim, Le sens du vide dans l’art de l’installation de Yasuaki Onishi

Hye-Jun Park, L’espace méditatif dans l’installation sonore de Kichul Kim

Jacline Moriceau, L’ikebana comme installation chez Sôfû Teshigahara et Hiroshi Teshigahara

Facettes

Gerald Unterberger, L’Arbre du Bœuf

Kôji Watanabe, Le chat dans Kokon chomon-jû

Comptes rendus

Laurence Doucet, Karin Ueltschi, Mythologie des boiteux et du pied fabuleux – Œdipe, Jacob, Mélusine et Cie

Brigitte Charnier, Jean-Charles Berthet, Merlin le fou. Essai d’archéologie et d’anthropologie

Philippe Walter, Valéry Raydon, Le Cortège du Graal. Du mythe celtique au roman arthurien

Jean-Charles Berthet, Françoise Clier-Colombani et Martine Genevois (éds), Patrimoine légendaire et culture populaire : le gai savoir de Claude Gaignebet

REVUE IRIS N°39/2019

REVUE IRIS N°39/2019, Synesthésies visuelles

La revue est à présent en ligne !

Présentation

À partir des années 1980 eut lieu une révolution dans la connaissance de la synesthésie, un phénomène qui est considéré non plus comme comme une invention culturelle, mais comme une réalité neurologique concernant plus de 2% de l’humanité. Les deux synesthètes, Carol Steen et Pat Lynne Duffy, qui jouent un rôle éminent et pionnier dans la représentation plastique et littéraire de la synesthésie, rôle souligné par Richard Cytowic et Peter Brook, participent à ce dossier consacré à l’étude de la synesthésie visuelle, de ses photismes et de la vision entoptique.
La synesthésie neurologique est devenu un thème de l’imaginaire contemporain, ainsi dans la production littéraire étudiée par Pat Lynne Duffy. L’article de H.-P. Lambert montre comment une notion – les form constants – élaborée par Klüver dès 1928, est devenue un élément essentiel pour comprendre les photismes de la synesthésie visuelle : ils sont produits par le cerveau selon des formes géométriques universelles que l’on trouve aussi bien dans la synesthésie visuelle que dans la migraine à aura, les visions psychédéliques, ou même les chutes de tension.
Ces form constants, objet d’étude actuelle en neurogéométrie, s’appliquent à l’anthropologie et à la théorie de l’externalisation. Gabriella Brusa-Zappellini, dans « Imagerie mentale et imagerie iconique : L’art des origines entre neuropsychologie et chamanisme », rappelle l’intérêt de la thèse de l’origine de l’art paléolithique dans les phénomènes entoptiques.

SOMMAIRE

Fleur Vigneron, Éditorial

Mythodologies. — Actualité de la pensée durandienne

Sous la direction de Isabelle Krzywkowski

Topiques. — Synesthésies visuelles et visions entoptiques

Sous la direction de Hervé-Pierre Lambert

Hervé-Pierre Lambert, La renaissance de la synesthésie et la synesthésie visuelle

Carol Steen, Two Kinds of Visions, Synesthesia and Hypnagogia: A Comparison

Greta Berman, Considerations on Genuine Synesthesia in Art and Music

Patricia Lynne Duffy, Synesthete Spies, Detectives and Outlaws: Unsettling Truths Uncovered Through (an Equally Unsettling) Synesthetic Process

Hervé-Pierre Lambert, Form constants, synesthésie visuelle, vision entoptique

Gabriella Brusa-Zappellini, Imagerie mentale et imagerie iconique : l’art des origines entre neuropsychologie et chamanisme

Facettes

Benedetta Viscidi, Tracce di riti iniziatici femminili nello Yonec di Maria di Francia e in AT 432

Jonathan Fruoco, Geoffrey Chaucer, The Merchant’s Tale et la dialectique de l’élévation

Jean-Charles Berthet, Myrddin et Merlin. De l’onomastique à la mythologie

Comptes rendus

Wilfrid Besnardeau, Jean-Louis Haquette et Karine Ueltschi (dir.), Les Métamorphoses de Virgile. Réception de la figure de l’Auctor. Antiquité, Moyen Âge, Temps modernes

Laurence Doucet, Alain Montandon, Mélusine et Barbe-Bleue. Essai de sociopoétique

Perrine Mane, Pauline Leplongeon, Le Tilleul. Une histoire culturelle

Séminaire isa : Patrick pajon

« “Villes intelligentes” : les imaginaires des “nouveaux mondes” »

Le prochain séminaire ISA aura lieu jeudi 28 novembre, en salle des conseils de la Maison des langues, de 10H30 à 12H30.

Dans le cadre de la réflexion sur « Le rôle de l’imaginaire dans les processus de légitimation », Patrick Pajon interviendra sur le thème : « “Villes intelligentes” : les imaginaires des “nouveaux mondes” ».

Synopsis : « Notre présentation, illustrée de nombreux exemples, s’organisera selon un voyage en trois étapes. A partir de la notion d’Umwelt proposée par Jacob Von Uexkûll (l’un des fondateurs de l’écologie), nous constaterons que l’espèce humaines est constructrice de « mondes » : à savoir des environnements spécifiques de perceptions et d’actions. Les « villes intelligentes » s’inscrivent dans ce projet anthropologique. Dans une seconde étape, nous observerons les imaginaires « ambivalents » mobilisés par les promoteurs, et les détracteurs, de ces « smart cities » : « intelligence », « optimisation », « techno-solutionnisme » d’un côté ; « civic techs », « participation » « co-construction », de l’autre ; « Big Mother », « panoptique généralisé »  et « contôle social total », dans une troisième perspective. Nous soulignerons comment c’est bien en termes de récits et d’images que se structurent les  débats. Enfin, nous conclurons en ouvrant quelques pistes problématiques :  Quid de l’avenir du débat politique : quels objets, quels dispositifs ? Quelles modalités d’attention pour intervenir dans ce nouvel Umwelt ? Un monde commun, ou des juxtapositions de mondes ? »

Conférence de philippe walter

C’est avec une grande joie que l’Association des Amis du CRI organise la conférence de Philippe Walter, « Pour une neurophysiologie de l’imaginaire » !

La conférence aura lieu le 7 novembre à 17h30, à la MSH-Alpes sur le Campus de l’Université Grenoble-Alpes.

Philippe Walter est notamment l’auteur de plus d’une quinzaine d’ouvrages passionnants révélant les substrats mythiques des grandes figures de la littérature médiévale. Il a également dirigé l’impressionnante somme que composent les trois tomes du Livre du Graal ainsi que, récemment, Les Lais du Moyen-Âge, le tout à La Pléiade.

(Il est aussi, pour les membres de l’AACRI, un maître que nous avons plaisir à retrouver !) 

Résumé conférence Ph Walter

Notez également que :

Jeudi 7 novembre, de 13h30-15h30, salle G 105, Philippe Walter donnera un cours de préparation à l’agrégation sur la chanson de geste Aspremont. Ouverture exceptionnelle du cours au public.

Vendredi 8 novembre, de 10h30-12h30, salle F 311, Philippe Walter interviendra dans le séminaire “Littérature et culture médiévales”  et proposera une communication intitulée “Un jardin des secrets dans le Roman de la Rose (Guillaume de Lorris)”. Ouvert au public.

 

Séminaire

L’équipe Moyen-Âge interdisciplinaire à Grenoble propose son séminaire doctoral : « Penser le Moyen-Âge aujourd’hui »

Au coeur de cet événement, l’Association des Amis du CRI est heureuse d’organiser la conférence de Philippe Walter « Pour une neurophysiologie de l’imaginaire »

Attention !!! Contrairement à ce qu’indique l’affiche, la conférence de Philippe Walter se déroulera à la MSH-Alpes !

Affiche du séminaire doctoral de l’équipe MAiGRE

Séminaire / Corps et prothèses : vécus, usages, contextes (6)

« Du proche au lointain : les horizons prothétiques contemporains »

le 6 avril à Lyon au

Musée des Confluences

Musée des Confluences
Petit auditorium
86 Quai Perrache
69002 Lyon

– Site Internet à l’adresse : http://www.corps-protheses.org
– Site du Musée des Confluences
http://www.museedesconfluences.fr/fr/evenements/la-technologie-au-service-du-corps

Résumé

 Les progrès exponentiels de la (bio)technologie et la profusion croissante de prothèses dans le quotidien de nombre d’individus nous engagent à une réflexion complexe et en constant renouvellement sur le rapport Homme/Technique. Ce séminaire « Corps et prothèses » s’inscrit dans ce cadre analytique contemporain et propose d’étudier et d’ouvrir des fenêtres de discussion sur la multiplicité des dispositifs prothétiques en se focalisant sur les expériences subjectives des personnes dites « prothésées ».

L’enjeu de cette journée sera Continuer la lecture de Séminaire / Corps et prothèses : vécus, usages, contextes (6)

Séminaire Imaginaire & Société : Émotion, Perception, Créativité – 2017-2018 (5)

le 5 avril 2018, 14h00 – 17h00

Les imaginaires du patrimoine dans la fabrication de la ville contemporaine : les récits et les illusions nécessaires à l’économie de l’enrichissement. Conférence d’Alain Chenevez, Docteur en sociologie et Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université de Bourgogne. Continuer la lecture de Séminaire Imaginaire & Société : Émotion, Perception, Créativité – 2017-2018 (5)

3ème Congrès International du CRI2i

3ème Congrès International du CRI2i

Imaginaires de l’altérité
Hammamet – Tozeur, Tunisie
6-10 mars 2018

 

Le réseau CRI2i se propose de consacrer son 3e Congrès international aux débats autour des imaginaires que suscite la question de l’altérité. Cette notion a beau avoir été largement analysée en  philosophie et en  sciences humaines, elle continue à nous préoccuper, présidant à  notre conscience et imposant un questionnement incessant. Continuer la lecture de 3ème Congrès International du CRI2i

Séminaire Imaginaire & Société : Émotion, Perception, Créativité – 2017-2018 (4)

Seminaire Imaginaire & Societe - P.Vallet - 8 mars 2018

Séminaire
le 8 mars 2018, 14h00 – 17h00

Enquête sur l’émergence de l’art contemporain en Auvergne-Rhône-Alpes : conférence de Pascal Vallet, Maître de conférences HDR en sociologie à l’Université de Saint-Étienne.

La conférence présentera les premiers résultats d’une enquête portant sur l’émergence de l’art contemporain dans la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis les années 70. Ce travail collectif entamé en 2013 sous la direction de Denis Cerclet et relancé en 2017, vise à collecter, analyser et mettre à disposition des publics professionnels et profanes, la mémoire de l’art contemporain dans cette région. Répondant à une demande des acteurs, soutenue par le Ministère de la Culture, portée conjointement par l’université Jean Monnet, le Centre Max Weber et le Musée d’Art moderne de Saint-Étienne, il doit aboutir à la mise en place d’une interface de présentation et de ré-analyse des données, destinée aux acteurs et professionnels de l’art, aux décideurs, aux chercheurs comme aux publics les plus larges.

Pascal Vallet, sociologue, est Maître de conférences HDR à l’université de Saint-Étienne, membre du Centre Max Weber, correspondant du Centre Norbert Elias. Après avoir réalisé une thèse sur l’enseignement du dessin dans les écoles d’art en France, il a étudié plusieurs types de ce que A. Riegl aurait qualifié de Kunstwollen i.e. de volonté d’art. Il a ensuite travaillé sur les risques industriels, le sentiment d’insécurité, ainsi qu’à la compréhension des dynamiques culturelles en environnements urbains (publics, non-publics, indifférents à l’offre institutionnelle, constitutions et croisements de flux de publics, etc.), l’émergence de l’art contemporain en ARA. Prenant toujours appui sur des enquêtes multi-méthodologiques, ses travaux procèdent le plus souvent de la demande d’acteurs de terrain. Il a développé, par ailleurs, un ensemble de recherches sur les archives des enquêtes sociologiques des années 70 (J.-Cl. Passeron, J.-M. Chapoulie), ainsi que sur la littérature technique des sociologues et des ethnographes.

séminaire public sous réserve d’inscription (places limitées – contacter Julie Ridard).

Séminaire doctoral – Arts, savoirs, indisciplines (6)

Séminaire, Conférence
Doctorant·es de LITT&ARTS : http://doclittarts.hypotheses.org/

le 5 mars 2018, 17h30 – 19h30
 Petite salle des colloques, Bât. Stendhal
Les doctorant·e·s de l’UMR Litt&Arts invitent l’auteure et essayiste contemporaine Nathalie Quintane, quatre jours avant la sortie de son nouveau livre, pour une rencontre autour de la question de la langue comme travail insurrectionnel. Continuer la lecture de Séminaire doctoral – Arts, savoirs, indisciplines (6)