Séminaire doctoral – Arts, savoirs, indisciplines (6)

Séminaire, Conférence
Doctorant·es de LITT&ARTS : http://doclittarts.hypotheses.org/

le 5 mars 2018, 17h30 – 19h30
 Petite salle des colloques, Bât. Stendhal
Les doctorant·e·s de l’UMR Litt&Arts invitent l’auteure et essayiste contemporaine Nathalie Quintane, quatre jours avant la sortie de son nouveau livre, pour une rencontre autour de la question de la langue comme travail insurrectionnel.

Le travail de l’écriture aide-t-il à mener à bien ce « changement d’atmosphère » politique que l’écrivaine Nathalie Quintane appelle de ses vœux ? En cherchant à produire un renouvellement des formes, en bouleversant les structures du langage académique, Nathalie Quintane invente une écriture qui n’est pas sans liens avec le « style insurrectionnel » théorisé par Guy Debord, ce « flux debordien » trop mélancolique dont elle interroge à plusieurs reprises l’efficacité dans ses textes. L’œuvre inclassable de Nathalie Quintane tente à son tour de penser la possibilité d’une littérature qui sorte des livres et qui bouscule ses lecteurs et lectrices. Dans quelle mesure la rupture des formes dans le langage permet-elle d’encourager l’émancipation politique ?

À l’occasion d’une nouvelle séance du séminaire Arts, savoirs, indisciplines, les doctorant·e·s de l’UMR Litt&Arts invitent l’auteure et essayiste contemporaine Nathalie Quintane, quatre jours avant la sortie de son nouveau livre, pour une rencontre autour de la question de la langue comme travail insurrectionnel. Cette rencontre sera nourrie de lectures de ses ouvrages Tomates (P.O.L, 2010) et Les Années 10 (La fabrique éditions, 2014), elle est ouverte à l’ensemble des personnes intéressées.


Dans la continuité des Journées Doctorales 2017 autour du thème « Le sens du rythme », les doctorant.e.s du laboratoire ont souhaité intensifier leurs activités et leur collaboration en mettant en place un séminaire de recherche pour l’année académique 2017-2018. Ce séminaire vise à rassembler, autour d’enjeux transversaux, toute la communauté des doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s de l’UMR et d’autres laboratoires, mais il est également ouvert aux étudiant.e.s de Master. Le programme alternera entre des interventions extérieures et des temps d’échanges sur les activités de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.