Centre de Recherche sur l’Imaginaire

Le Centre de recherche sur l’imaginaire (CRI, EA 610) est une unité de recherche à vocation pluridisciplinaire.
Son projet scientifique trouve unité et cohérence dans la réflexion sur l’imaginaire et sur l’imagination symbolique menée d’abord, et dans des champs divers, par Gaston Bachelard et Mircea Eliade, puis reprise et développée par Gilbert Durand qui fonda le centre en 1966 en collaboration avec Paul Deschamps et Léon Cellier. Son but est de regrouper autour de l’étude des images, des symboles et de l’imaginaire social, les différentes disciplines de recherche en sciences de l’homme et de la culture.
L’École de Grenoble conduit une réflexion sur les aspects, l’évolution, le sens, d’une herméneutique des images, des symboles, des archétypes et des mythes à l’œuvre dans l’imaginaire d’une culture, d’une époque ou d’un créateur.
La méthode d’approche se fonde essentiellement, dans un esprit comparatiste, sur l’analyse des procédures symboliques (représentations, symboles, mythes…) comme éléments déterminants de la création littéraire et artistique, et sous-tendant, sur une période donnée, les attitudes socio-historico-culturelles.
Ce positionnement conduit aujourd’hui l’équipe à réfléchir aux relations entre études imaginaristes, anthropologie culturelle et cultural studies afin de mieux saisir les ressorts des imaginaires hypercontemporains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.